USA et Canada dans la course à l’or

Comme on s’y attendait, les Américaines ont confirmé leur hégémonie sur le Nouveau Monde : elles se sont emparées d’un nouveau titre régional samedi, au terme des qualifications de la CONCACAF pour le Tournoi Olympique 2008, qui se sont déroulées à Juarez, au Mexique. Si elles n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires en phase de groupes et en demies, il leur a fallu aller aux tirs au but pour faire plier le Canada, lui aussi qualifié pour Pékin, lors d’une finale spectaculaire.



Après s’être imposées sans forcer sur la Jamaïque et le Mexique dans le Groupe A, avec un total de neuf buts inscrits contre un seul encaissé, les Stars and Stripes ont retenu leur place pour le grand rendez-vous d’août en balayant le Costa Rica en demi-finale jeudi (3:1).

Comme on s’y attendait, les Américaines ont confirmé leur hégémonie sur le Nouveau Monde : elles se sont emparées d’un nouveau titre régional samedi, au terme des qualifications de la CONCACAF pour le Tournoi Olympique 2008, qui se sont déroulées à Juarez, au Mexique. Si elles n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires en phase de groupes et en demies, il leur a fallu aller aux tirs au but pour faire plier le Canada, lui aussi qualifié pour Pékin, lors d’une finale spectaculaire.



Après s’être imposées sans forcer sur la Jamaïque et le Mexique dans le Groupe A, avec un total de neuf buts inscrits contre un seul encaissé, les Stars and Stripes ont retenu leur place pour le grand rendez-vous d’août en balayant le Costa Rica en demi-finale jeudi (3:1).



Les favorites ont cependant dû se battre becs et ongles pour arracher leur huitième titre CONCACAF à l’autre qualifié olympique, le Canada. A 0:0 à la fin du temps réglementaire, le score sera ouvert à la 110ème minute par un magistral coup franc de Carli Lloyd. Se jetant dans la bataille, les Canucks égalisent in extremis sur une tête de Melissa Tancredi, meilleure buteuse du tournoi.



S’ensuit alors une haletante séance de tirs au but, que les Américaines vont emporter de haute lutte 6:5 grâce à l’arrêt de la frappe de Brittany Timko par Nicole Barnhart. Le palmarès des Etats-Unis en CONCACAF s’établit désormais à 27 victoires, 0 défaite et un nul !



“Le match a captivé le public”, a déclaré l’entraîneuse des Etats-Unis et ex-internationale suédoise Pia Sundhage, qui a récemment mené ses protégées à leur sixième victoire en Algarve Cup, au Portugal. ” On a multiplié les occasions, ce qui a créé une ambiance à la hauteur de l’événement. Quant aux tirs au but, on ne pouvait rêver mieux. A l’entraînement, il est impossible de simuler le vécu d’une telle épreuve en finale. Qui sait ce que le Tournoi Olympique nous réserve ?”



Si avec 24 buts, les Etats-Unis affichent un meilleur bilan offensif que leurs voisines du nord (10), Erin McLeod, déjà virtuose des filets chez les espoirs, a quasiment verrouillé les cages canadiennes. Après avoir remporté sa poule en s’imposant haut la main sur Trinité-et-Tobago (6:0), puis plus difficilement sur le Costa Rica (1:0), le Canada a défait de justesse un Mexique en nette progression (1:0) en demi-finales pour valider son tout premier ticket olympique.



Even Pellerud, l’entraîneur du Canada, s’est montré globalement satisfait de son équipe. “Bien sûr, il reste des points à améliorer, a commenté le Norvégien, qui frôle pour la deuxième fois un premier titre régional. Lors de la finale de la Gold Cup féminine 2006, les Canadiennes avaient en effet acculé les Américaines aux prolongations. On doit travailler l’entrejeu et la défense. Mais dans l’ensemble, on s’est montrés très efficaces, notamment en ne concédant qu’un but sur tout le tournoi.



“Je suis très satisfait de la prestation de mon équipe, c’est l’une des plus abouties depuis que j’entraîne la sélection canadienne, a-t-il ajouté.



Les Etats-Unis voudront confirmer l’adage “Jamais deux sans trois” à Pékin, en s’offrant du même coup une deuxième victoire d’affilée puisqu’ils ont gagné le tournoi d’Athènes en 2004.



Menées par l’imposante attaquante Abby Wambach (auteure de trois buts au Mexique), mais privées de la charismatique Kristine Lilly (qui attend un enfant), les Américaines chercheront aussi à oublier la dernière Coupe du Monde Féminine de la FIFA, qui a vu le Brésil les expédier précipitamment vers la sortie.



On connaît à présent onze des douze équipes olympiques. L’Amérique du Nord, Centrale et les Caraïbes seront représentées par les Etats-Unis et le Canada, l’Amérique du Sud par l’Argentine. La zone Asie mettra à l’honneur la Chine, le Japon et la RDP Corée. Quant à l’Europe, les championnes du monde allemandes, la Norvège et la Suède se chargeront d’en défendre le drapeau.



Le Nigeria portera les couleurs de l’Afrique, tandis que l’Océanie n’enverra qu’une ambassadrice, la Nouvelle-Zélande. Le Ghana et le Brésil (finalistes respectivement de la zone Afrique et de la zone Amérique du Sud) disputeront un barrage qui décidera de leur sort le 19 avril, à la veille du tirage au sort officiel de Pékin 2008.

Guidelines for the Return to Soccer

Canada Soccer outlines return to soccer guidelines. The return to soccer guidelines provide member organizations with a five-step process, including a checklist of weighted questions known as the Return to Soccer Assessment Tool.