Retour sur l’année 2013 : Équipe nationale masculine

Retour sur l’année 2013 de l’équipe nationale masculine.

L’année 2013 a été marquée par une grande transition alors que l’équipe nationale masculine du Canada est passée de l’élimination dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ en 2012 vers ses préparatifs pour les qualifications en vue du tournoi de 2018. Benito Floro a été nommé entraîneur-chef en juillet, réalignant le soccer masculin canadien dans une nouvelle direction.

Janvier
Colin Miller a été nommé entraîneur-chef par intérim pour les deux matchs amicaux du mois de janvier aux États-Unis. Miller comptait sur beaucoup de jeunes joueurs de talent au camp pour accompagner les vétérans dans une défaite de 0:4 aux mains du Danemark à Tucson en Arizona avant de se rendre à Houston pour livrer un nul de 0:0 aux États-Unis.

Mars
Deux mois plus tard, Tony Fonseca était à la barre quand le Canada s’est rendu au Moyen Orient pour disputer une paire de matchs amicaux assez corsés contre le Japon et le Belarus à Doha au Qatar. Marcus Haber a inscrit l’unique but du Canada qui s’est bien débrouillé contre le Japon, déjà qualifié pour le Brésil, mais s’est quand même incliné 1:2. Trois jours plus tard, les Canadiens ont perdu 0:2 contre le Belarus.

Mai
Miller était de retour en poste alors qu’il dirigeait à la fois le Canada et FC Edmonton de la NASL au cours du mois de mai. Le Canada a accueilli le Costa Rica au stade Commonwealth à Edmonton dans son dernier match amical international avant le Tournoi de la Gold Cup de la CONCACAF aux États-Unis.

Un peu plus de 8000 spectateurs étaient présents pour voir le Costa Rica l’emporter 1:0 sur les Canadiens grâce à un but sur tir de pénalité d’un match qui autrement a été plutôt égal.

Juillet
Le ballon ne roulait pas pour le Canada qui est arrivé avec plusieurs éclopés au tournoi de la Gold Cup alors qu’un nouveau blessé semblait s’ajouter à la liste chaque jour. Le défenseur Nana Attakora n’a pas pu rejoindre le camp en raison d’une commotion cérébrale et le rapide attaquant Randy Edwini-Bonsu a dû se retirer à la veille du premier match de l’équipe contre la Martinique en raison d’une blessure.

Jouant par temps très chaud au Rose Bowl de Pasadena en Californie, les Canadiens ont accordé un but tard dans le match et se sont inclinés 0:1 contre la Martinique. Le capitaine Will Johnson ainsi que Russell Teibert bien qu’ils étaient affectés par la maladie et ils ont dû quitter le groupe qui a pris la direction de Seattle pour affronter le Mexique au CenturyLink Field, s’inclinant 0:2 dans un match où le Canada a obtenu quelques belles occasions de marquer, mais a encaissé le premier but sur un coup de pied de coin, puis le deuxième sur un tir de pénalité douteux.

Après un nul de 0:0 contre le Panama à leur troisième et dernier match, les Canadiens ont été écartés des rondes éliminatoires, mais il y avait quand même du changement dans l’air puisqu’avant le début du tournoi de la Gold Cup, l’annonce avait été faite que Floro prendrait l’équipe en main au mois d’août avec un premier camp en Espagne au mois de septembre.

Septembre
À son premier camp en poste, Floro a réuni plus de 30 joueurs à Oliva en Espagne dans ce qui a marqué le début d’un important processus d’apprentissage pour les joueurs et le personnel. Le Canada a joué deux matchs amicaux contre la sélection africaine de la Mauritanie. Dans le premier match, le Canada a contrôlé la majeure partie du jeu, mais n’a pas su trouver le fond du filet et en est ressorti avec un nul de 0:0. Quelques jours plus tard avec un alignement entièrement différent, les Canadiens ont une fois de plus dominé, mais la Mauritanie a inscrit l’unique but de la rencontre sur une de leurs rares poussées offensives du match.

Octobre
Le Canada a poursuivi son développement avec son nouvel entraîneur-chef en octobre, réunis près de l’aéroport Heathrow à Londres au site d’entraînement du club Queen’s Park Rangers où deux membres canadiens du club anglais, soit Dylan Carreiro et Michael Petrasso évoluent. Ces deux jeunes joueurs se sont entraînés avec le groupe sans toutefois participer au match amical contre l’Australie à Craven Cottage, domicile du Fulham FC.

Contre une équipe déjà qualifiée pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ les Canadiens ont encaissé un but dans les premières minutes de la rencontre et bien qu’ils aient bien réagi, ils ont manqué d’opportunisme pour créer l’égalité, forçant tout de même le gardien australien à travailler dur en première demie. En deuxième demie, plusieurs changements ont permis à plusieurs jeunes de sauter dans la mêlée et le Canada a accordé deux autres buts et s’est incliné 0:3, un résultat qui ne représente toutefois pas l’allure de cette rencontre.

Novembre
Le Canada a conclu l’année 2013 avec un camp à Bad Waltersdorf en Autriche et une paire de matchs amicaux contre la République Tchèque et la Slovénie. Le groupe s’est rendu à Olomouc en République Tchèque pour le premier match le 15 novembre. Une fois de plus, les Canadiens ont été victime d’un but concédé en début rencontre et ils ont manqué de veine autour du filet adverse, notamment lorsque Dwayne DeRosario a vu son tir de pénalité être stoppé par le gardien adverse puis d’autres occasions rater de justesse.

Le Canada a tenu son bout contre une formation tchèque de qualité, puis a accordé un deuxième but dans un revers de 0:2.

Quatre jours plus tard, le Canada affrontait une autre sélection du Top 30 mondial, soit la Slovénie. Le Canada a été frustré en première demie quand un tir précis de Dwayne DeRosario a été repoussé de façon spectaculaire par le gardien Jan Oblak de la Slovénie. L’attaquant Valter Birsa de l’AC Milan a inscrit le but victorieux à la 52e minute et le Canada a conclu une année difficile avec un autre résultat décevant, mais avec une claire indication que les projets à long terme ont pris la bonne direction alors que nous entamons l’année 2014.

 

Lignes directrices pour un retour au soccer

Canada Soccer décrit les lignes directrices pour un retour au soccer. Les lignes directrices pour un retour au soccer fournissent aux organisations membres un processus en cinq étapes, incluant une liste de questions pondérées appelée outil d'évaluation du retour au soccer.