Johnson: Nous sommes prêts à nous battre

Le milieu de terrain nommé capitaine pour la Gold Cup

Alors que le Canada s’approche de sa première bataille majeure de la nouvelle ère, l’équipe a nommé un nouveau général.

Will Johnson, apprécié autant par les partisans et ses coéquipiers pour son travail, sa ruse et de plus en plus pour sa production offensive, a reçu le brassard de capitaine par l’entraîneur-chef intérimaire Colin Miller alors que l’équipe nationale masculine se prépare à la Gold Cup CONCACAF 2013.

« C’est un honneur, » a déclaré Johnson au camp prétournoi à Oxnard en Californie.

« C’est une grande responsabilité, mais une chose que j’apprécie. »

ALERTE TÉLÉ: Tous les matchs du Canada à la Gold Cup seront diffusés en direct sur Sportnet World et Sportnets World Online.

Même si Johnson âgé de 23 ans (32 présences) n’est pas le plus vieux ou le plus expérimenté de l’équipe, ce ne sera pas une surprise pour les partisans canadiens qu’il ait reçu le titre de capitaine.

Étant aussi capitaine de son club Portland Timbers en MLS, sa volonté de gagner a été démontrée lors de la campagne de qualification pour la Coupe du Monde Brésil 2014 et peut sans aucun doute être cerné par une séquence hors caméra d’un l’un des matchs cruciaux du Canada sur le chemin vers Rio.

Alors que le Canada menait 1-0 à La Havane sous un soleil écrasant et à court d’un homme, Johnson a célébré avec enthousiasme lorsque son équipe a obtenu un corner lors des derniers instants du match, permettant ainsi d’écouler le temps au chrono et d’obtenir la victoire.

Né à Toronto, Johnson est très perfectionniste.

« J’ai une grande fierté d’être un bon professionnel et j’espère que ceci influencera quelques-uns des plus jeunes, » dit-il.

CANMNT: Johnson nommé capitaine pour la Gold Cup

Mais la mission 2014 du Canada fut un échec et s’arrêta brusquement lors de la défaite brutale au Honduras lors de la dernière journée de la troisième ronde des qualifications CONCACAF.

« Il y avait beaucoup d’émotions à la fin de ce match et c’était justifié, » a déclaré Johnson.

Johnson et ses coéquipiers vétérans veulent maintenant aider le Canada à rebondir d’une de leur pire défaite de l’histoire du programme de l’équipe nationale masculine. Ils n’ont qu’un seul message pour les jeunes de l’équipe: « Nous devons nous battre. »

« La seule façon de revenir d’un affront semblable est de se relever et de continuer à se battre. »

« Les gars qui portent le maillot de l’équipe nationale ont un énorme travail à faire, car nous sommes actuellement au tapis et nous devons nous relever et recommencer à nous battre. »

Johnson se battra aux côtés d’une nouvelle récolte de jeunes joueurs canadiens à la Gold Cup. Huit joueurs feront leur début au niveau senior.

« Nous devons bâtir une nouvelle génération de joueurs, » dit-il.

« Il y a un bassin de jeunes joueurs et ils ont rassemblé les meilleurs talents du pays sur l’équipe afin de leur offrir l’opportunité d’acquérir de l’expérience pour le futur. »

« Mon message est toujours le même: peu importe ce que nous faisons, nous devons toujours compétitionner. Ce n’est pas parce que nous sommes jeunes que nous ne pouvons pas être compétitifs, nous battre et gagner. Tout débute avec la bonne attitude. »

Le Canada participera à deux autres séances d’entraînement à Oxnard avant de se diriger vers Los Angeles pour le match d’ouverture contre la Martinique au Rose Bowl de Pasadena (Californie) (17.30 HE / 14.30 HP | en direct sur Sportsnet World)

Johnson sur l’identité du soccer Canadien:

Les équipes canadiennes des années 80 et 90 étaient difficiles à battre. Mais nous savons que nous devons être capables de conserver le ballon, plus particulièrement dans les divers environnements hostiles des nations CONCACAF.

Nous devons être un amalgame de ces deux identités canadiennes. Nous devons nous battre et être difficiles à battre, mais nous devons aussi avoir assez de talent pour produire des résultats.

Johnson sur son avenir personnel:

Je suis tombé sur une situation idéale à Portland. C’est une ville de soccer fantastique avec les meilleurs partisans en Amérique du Nord. Je suis très excité d’y être et je veux continuer à mener ce groupe de joueurs alors que l’on continue à renouveler le club.

Je veux mener et faire avancer l’équipe canadienne aussi. Je ne veux pas que le match au Honduras soit la dernière qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA. Je veux une autre chance et je vais continuer de faire tout ce que je peux pour l’équipe.

Lignes directrices pour un retour au soccer

Canada Soccer décrit les lignes directrices pour un retour au soccer. Les lignes directrices pour un retour au soccer fournissent aux organisations membres un processus en cinq étapes, incluant une liste de questions pondérées appelée outil d'évaluation du retour au soccer.