Janet Lemieux honorée par le Temple de la renommée de Canada Soccer

Janet Lemieux #CANWNT

À la fois pionnière et légendaire, Janet Lemieux a remporté quatre titres aux Championnats nationaux de Canada Soccer et elle a fait partie de l’édition inaugurale de l’équipe nationale féminine de Canada Soccer. Évoluant au poste de libéro autant pour son club que pour son pays, elle a disputé chacune des minutes de jeu des six premiers matchs internationaux ‘A’ du Canada avant de devoir prendre sa retraite en raison d’une blessure.

Plus de 30 ans plus tard, Lemieux est une de huit légendes qui ont été intronisées au Temple de la renommée de Canada Soccer en 2021. Honorées à l’occasion du 35e anniversaire de la fondation de l’équipe nationale féminine de Canada Soccer, les huit légendes représentent l’historique première décennie d’activité du Canada à l’échelle du football international, des premières sélections en 1986 jusqu’à la première participation du Canada à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™1995. Les huit femmes intronisées sont Sue Brand, Annie Caron, Carla Chin Baker, Janet Lemieux, Luce Mongrain, Suzanne Muir, Cathy Ross et Sue Simon.

 « Ma passion pour le soccer est née quand j’étais très jeune, a indiqué Lemieux. J’ai joué dans une équipe communautaire de garçons à l’école primaire, à peu près de la troisième année à la septième année. J’ai joué avec des garçons qui m’acceptaient comme un membre du groupe et nous avons joué, joué et joué. Nous avons joué à la récréation, nous avons joué pendant la pause du dîner, bien souvent nous ne retournions pas en classe quand la cloche sonnait parce que nous voulions continuer à jouer. J’ai joué avec eux dans une ligue communautaire, nous établissions des stratégies et, mon meilleur ami et moi,  nous parlions de stratégie et nous allions dans la cour arrière chez lui et nous allions jouer et jouer. C’était tout simplement quelque chose que j’adorais faire. »

Étonnamment, Lemieux a atteint le sommet de son sport même si son parcours la menant vers le niveau national et international a été freiné à deux reprises. Au moment où il n’y avait aucune équipe féminine où s’inscrire dans les années 1970, elle s’est tournée vers l’athlétisme et la course à pied, elle qui a notamment terminé troisième au 1500 mètres à l’occasion des Championnats provinciaux des écoles secondaires en Alberta. Elle a aussi joué au tennis et été entraîneure dans ce sport, mais après deux saisons dans la Ligue de soccer féminine d’Edmonton avec l’Ajax SC, elle a abandonné le soccer et voyagé en Europe tout en se remettant de blessures.

Pendant son absence, elle a raté plusieurs appels téléphoniques de son ancien entraîneur de l’Ajax SC, Stuart Brown, qui était désormais à la tête des George’s Angels d’Edmonton, club champion à l’échelle nationale. Brown l’a convaincue d’effectuer un autre retour et, en vue de la saison 1983, elle a rejoint les rangs du club qui allait bientôt devenir très connu. 

« J’ai grandi dans les années 1970 et il n’y avait pas de soccer pour les filles, alors j’ai joué au soccer avec les garçons dans la ligue communautaire et ensuite, j’ai fait de l’athlétisme et j’ai aussi joué au tennis, a indiqué Lemieux. J’ai côtoyé des gens tellement inspirants dans ce parcours et le fait d’avoir pratiqué tous ces différents sports, je pense que ça m’a donné un certain niveau de maturité et de profondeur. Je pouvais appliquer tous ces principes appris dans différents sports, de tous ces entraîneurs que j’ai eus au cours de ma carrière, et appliquer ça sur le terrain. Je ne peux remercier assez ces entraîneurs. »

Évoluant sur le terrain devant la gardienne de but Simon et aux côtés de la stoppeuse Tracy David, Lemieux a renforcé la défensive des Angels en route vers la conquête de quatre autres titres nationaux de 1983 à 1986. 

« Stuart Brown se souvenait de moi à l’époque où je jouais pour Ajax et il tenait absolument à me retrouver, alors en 1983 j’ai commencé à jouer avec Angels, a raconté Lemieux. C’était tellement une merveilleuse équipe, les filles avaient toutes beaucoup de passion et elles faisaient preuve de beaucoup d’engagement à l’endroit du soccer. Je me sentais chez moi avec cette équipe-là, les filles étaient tellement adorables. » 

De 1983 à 1987, Lemieux a aussi aidé les Angels à remporter cinq championnats de la Ligue de soccer féminine d’Edmonton et cinq titres provinciaux de la Coupe de l’Alberta. Elle a fait partie de la sélection provinciale de l’Alberta et elle a été nommée joueuse la plus utile à son équipe au sein de sa formation à l’Université de l’Alberta. Son niveau de jeu lui a valu d’être sélectionnée pour faire partie de la toute première édition de l’équipe nationale féminine de Canada Soccer en 1986.

« Nous étions un groupe de femmes qui brisaient vraiment des barrières, a noté Lemieux. Ce n’était pas quelque chose de populaire de jouer au soccer à l’époque, mais nous avions tellement de passion pour ce sport et nous nous fichions de ce que les gens pensaient, nous voulions seulement aller sur le terrain et disputer le meilleur soccer possible. Je pense qu’une fois que les Angels et toutes nos coéquipières eurent remporté le premier Championnat national, elles n’allaient pas laisser tomber les choses facilement. »

En 1986 et 1987, Lemieux a été la seule joueuse à participer à chacune des minutes de jeu des matchs du Canada, jusqu’à ce qu’elle subisse une blessure au Tournoi mondial féminin par invitation de 1987. 

« Porter le maillot canadien était le summum de la réussite pour nous toutes, les joueuses, a souligné Lemieux. Nous ne pouvions pas jouer pour la gloire, nous ne pouvions pas jouer pour l’argent, alors nous avons joué par passion et par amour du soccer. C’était tellement un honneur de pouvoir enfiler le maillot du Canada et de pouvoir aspirer à devenir la meilleure joueuse qu’il m’était possible de devenir, pour moi et pour l’équipe canadienne dans son ensemble. »

On se souviendra maintenant à jamais de Lemieux comme une des plus grandes légendes du sport canadien en tant qu’honorée membre du Temple de la renommée de Canada Soccer.

« Si vous ressentez de la passion pour quelque chose, pour le soccer ou quoi que ce soit, rêvez grand et vivez cette passion, a dit Lemieux. Vous ne regretterez jamais de faire de votre mieux dans l’activité que vous pratiquez. Durant votre parcours, juste en essayant et en faisant de votre mieux, vous allez rencontrer des gens extraordinaires, vous allez vivre des expériences remarquables et ensuite, vous pourrez regarder en arrière et être fière de ce vous avez fait. »

CanadaSoccerStore.com est le nouvel endroit où trouver les vêtements et articles officiels de Canada Soccer, incluant les maillots personnalisés de l'équipe nationale