Suzanne Muir honorée par le Temple de la renommée de Canada Soccer

De la Nouvelle-Écosse jusqu’aux Coupes du monde féminines de la FIFA disputées en Suède et aux États-Unis, Suzanne Muir a été une pionnière du soccer canadien […]

De la Nouvelle-Écosse jusqu’aux Coupes du monde féminines de la FIFA disputées en Suède et aux États-Unis, Suzanne Muir a été une pionnière du soccer canadien qui a eu un passage marquant au sein de l’équipe nationale féminine de Canada Soccer et laissé un héritage inspirant aux les générations futures de footballeurs et footballeuses. Championne de la Concacaf en 1998, Muir est devenue la première footballeuse de la Nouvelle-Écosse à être honorée par le Temple de la renommée de Canada Soccer en 2021.

Muir est une des huit joueuses légendaires qui ont été intronisées au Temple de la renommée de Canada Soccer en 2021, à l’occasion du 35e anniversaire de l’équipe nationale féminine de Canada Soccer. Ces huit légendes représentent la première décennie de participation historique du Canada aux activités du football féminin à l’échelle internationale, des premières éditions de la sélection nationale féminine en 1986 jusqu’à la première présence du Canada à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ en 1995. Les huit joueuses intronisées sont Sue Brand, Annie Caron, Carla Chin Baker, Janet Lemieux, Luce Mongrain, Suzanne Muir, Cathy Ross et Sue Simon.

Muir a réalisé plusieurs premières en évoluant dans sa ville d’origine, Dartmouth en Nouvelle-Écosse, jusqu’au plus haut niveau du football à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA. Elle a fait partie de la première équipe néo-écossaise à atteindre la finale des Championnats nationaux de Canada Soccer à trois reprises (vice-championne de 1990 à 1992) et mené son institution scolaire à son premier Championnat du Sport universitaire de l’Atlantique en 1992. Après s’être installée dans l’Ouest et remporté son premier titre national en 1994, elle a fait partie de la première équipe canadienne à disputer la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, en Suède en 1995. Après avoir aidé le Canada à remporter son premier Championnat féminin de la Concacaf en 1998, elle a été une des sept joueuses à disputer une deuxième Coupe du Monde Féminine de la FIFA, en 1999 aux États-Unis.

« Je suis une fière citoyenne des Maritimes et j’ai joué jusqu’à l’âge adulte sur les terrains de la Nouvelle-Écosse, a souligné Muir. Nous n’étions pas seulement qu’une équipe, nous formions et nous formons encore une famille qui a grandi ensemble. Notre entraîneur John Kehoe et son épouse Donna ont donné leur cœur et leur temps à nous toutes, nous façonnant non seulement comme personnes individuellement, mais aussi collectivement. »

Kehoe a été l’entraîneur de Muir dans les rangs juvéniles et seniors, notamment au moment de décrocher des médailles d’argent au niveau national, tout d’abord au niveau juvénile avec Dartmouth United SC, puis au niveau senior avec Dartmouth City Mazda (1990 à 1992) et Sackville Scotia Olympics (2001). Ils ont aussi raflé une médaille d’argent ensemble au premier tournoi de soccer féminin des Jeux du Canada en 1993.

De 1993-1994 à 1998-1999, Muir a joué dans l’Ouest canadien au sein de la Metro Women’s Soccer League, tout d’abord avec Coquitlam Metro Ford SC puis avec Vancouver UBC Alumni. C’est à cette époque qu’elle a remporté trois championnats provinciaux (1994, 1998, 1999), son premier titre national (1994) et une autre médaille d’argent au niveau national (1998).

C’est aussi à cette époque qu’elle a laissé son empreinte au sein de l’équipe nationale féminine de Canada Soccer. Après avoir été rappelée une première fois en octobre 1991, elle a fait ses débuts à l’échelle internationale ‘A’ avec le Canada le 11 avril 1995 à Poissy, en France. En cinq années de 1995 à 1999, elle a eu droit à 31 sélections ‘A’ à l’international, ce qui à l’époque lui donnait le neuvième rang de tous les temps à ce chapitre. Elle a alors notamment disputé des matchs internationaux en France, au Japon, aux États-Unis, au Danemark, en Suède et en Australie.

« Le fait de pouvoir porter le maillot et entendre l’hymne national de son pays est un énorme privilège, a déclaré Muir. Représenter ton pays est un rêve qui se réalise et un des grands cadeaux que la vie te fait, mais tu ne le réalises pas nécessairement au moment où tu joues. Sauf qu’il ne fait aucun doute que ç’a été un grand honneur, pour lequel je suis très reconnaissante. »

Un des faits saillants qu’elle a vécus avec le Canada est survenu à l’occasion du Championnat féminin de la Concacaf 1998, qui s’est déroulé au stade Centennial à Etobicoke, en Ontario. Elle a participé à chacun des cinq matchs du tournoi, notamment celui qui s’est soldé par une victoire de 2 à 0 contre le Costa Rica et qui a permis au Canada de se qualifier officiellement pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, États-Unis 1999, et aussi la finale remportée 1 à 0 contre le Mexique, qui a donné à l’équipe nationale féminine de Canada Soccer son premier titre de la Concacaf. Muir a joué un rôle clé dans la séquence de jeu qui a mené au but qui a assuré le championnat au Canada, alors que sa longue rentrée de touche le long de l’aile droite a ensuite été centrée vers Shannon Rosenow et suivie d’une reprise de tête cadrée de Liz Smith.

« Porter le maillot du Canada pour la première fois et ensuite, remporter le Championnat féminin de la Concacaf en 1998 devant une foule partisane de près de 5000 personnes à Toronto ont été de grands moments pour moi, a affirmé Muir. Encore aujourd’hui, j’entends mes coéquipières, le rugissement de la foule et le son de la voix de mon jeune neveu et de ma sœur qui nous encourageaient au point d’en tomber de fatigue en route vers une victoire de 1 à 0 contre le Mexique. Ce sera à jamais un de mes plus beaux souvenirs au soccer. »

TEMPLE DE LA RENOMMÉE DE CANADA SOCCER:
C’est un honneur incroyable d’être intronisée au sein du groupe de 2021 et de rejoindre les autres honorables membres du Temple de la renommée de Canada Soccer.

C’est un privilège de représenter son pays et en cours de route, il y a tellement de gens et de souvenirs qui façonnent un tel parcours. À ma famille et à mes amis, merci pour l’amour, le soutien et la foi indéfectibles que vous avez sans cesse témoignés à mon égard. À mes entraîneurs et aux membres du personnel de soutien, qui ont donné aussi généreusement, j’espère que vous savez à quel point vous avez fait une différence dans mon développement comme joueuse et comme personne. À mes coéquipières, je suis tellement reconnaissante pour les amitiés, les expériences et les souvenirs durables que nous avons vécus ensemble.

 Merci Canada Soccer pour cet honneur.

Lignes directrices pour un retour au soccer

Canada Soccer décrit les lignes directrices pour un retour au soccer. Les lignes directrices pour un retour au soccer fournissent aux organisations membres un processus en cinq étapes, incluant une liste de questions pondérées appelée outil d'évaluation du retour au soccer.