Steven Vitória, à l’image du parcours de Canada Soccer

CANMNT

Le chemin était tout tracé pour Steven Vitória. Il savait que son destin était de devenir footballeur professionnel. L’athlète né à Mississauga tenait mordicus à réaliser ses rêves et il a vite compris qu’il faudrait travailler fort pour y arriver.

« J’ai toujours eu la mentalité qu’il fallait absolument que ça fonctionne, d’une manière ou d’une autre, a déclaré Vitória. C’était un rêve que je voyais très clairement dans ma tête. »

La détermination qu’a affichée l’homme de 35 ans lui a permis de connaître une longue carrière de joueur de soccer dans les rangs professionnels en Europe, surtout dans les plus hauts niveaux de la pyramide du football portugais. Il a joué pour le GD Tourizense, SC Olhanense et SC Covilhã en début de carrière, ayant alors été prêté par le FC Porto, le grand club portugais, remportant notamment le titre de la D2 avec le SC Olhanense en 2008-2009.

Vitória a été transféré au GD Estoril Praia avant la saison 2010-2022 et il a remporté son deuxième championnat de ligue en 2011-2012, participant cette fois à la montée du club en D1 portugaise. D’une cinquième place en 2012-2023, aidant le GD Estoril Praia à décrocher un billet pour les qualifications de la Ligue Europa, il a été transféré au SL Benfica.

Vitória estime que de telles réalisations sont à la portée de tous ceux et celles qui y croient et qui consentent à y investir les efforts ainsi que le travail nécessaire.

« Si tu acceptes les responsabilités qui viennent avec — [le travail acharné et le dévouement] et si tu y mets vraiment toute ta volonté, c’est à ce moment-là que les rêves se réalisent, souligne Vitória. Ne laissez personne vous dire que ce n’est pas possible parce que c’est plus que possible, je vous dis la pure vérité. »

À l’échelle internationale, Vitória a représenté le Portugal dans rangs jeunesse avant de prêter serment d’allégeance au Canada en 2016. Après avoir aidé le Canada à atteindre les quarts de finale de la Gold Cup de la Concacaf en 2017, il a profité d’une première invitation au sein de l’équipe nationale sous les ordres du nouvel entraîneur-chef John Herdman en septembre 2019 pour la Ligue des Nations de la Concacaf, puis il a joué son premier match à domicile avec le Canada au BMO Field à Toronto.

Vitória a louangé Herdman pour ses qualités de leadership, faisant remarquer qu’à ce titre, il se trouve à un autre niveau.

« Ç’a été fantastique de travailler avec [Herdman], a dit Vitória. Dès ma première rencontre avec lui, il a été très clair à l’effet que [les joueurs doivent repousser] leurs limites. Il n’est pas question d’avoir une zone de confort, il s’agit de sortir des sentiers battus jour après jour… c’est très gratifiant de voir les résultats que ç’a donnés. »

À titre d’un des vétérans de l’équipe qui a porté le brassard de capitaine pour le Canada, Vitória en connaît pas mal sur le leadership. Il dit retirer beaucoup de fierté d’être un leader et bien qu’il ne ressente aucune pression, il estime qu’il a la responsabilité d’aider l’équipe à cet égard.

« C’est toujours un plaisir de porter le brassard quand on m’en offre l’occasion… C’est une responsabilité que je suis reconnaissant d’avoir et que j’accepte, a indiqué Vitória. Si je peux aider les autres à grandir [dans certains aspects du jeu], ils peuvent compter sur moi de la même façon que je peux compter sur
eux. »

Vitória a par ailleurs fait remarquer que bien qu’il soit un des joueurs les plus âgés au sein du groupe, il lui reste encore des choses à apprendre malgré le vaste bagage d’expérience qu’il a, et que les joueurs avancent tous ensemble côte à côte. 

La mentalité affichée par Vitória explique en partie les succès qu’il a connus, mais le défenseur central de 6 pieds 4 pouces n’a pas réussi sans connaître sa part d’épreuves et de difficultés.

À l’âge de 16 ans, Vitória s’est vu offrir une occasion incroyable — un essai au Portugal pour le club favori de sa famille, Benfica, à la fin de son année d’études en 10e année. Après quelques séances d’essai avec l’équipe jeunesse, Vitória a été retenu pour faire partie de la formation la saison suivante. 

Toutefois, un changement apporté au personnel d’entraîneurs au cours de l’été a changé les choses quant à la façon dont on évaluait Vitória et le rôle qu’il pouvait jouer dans l’équipe. Il a été libéré après deux mois. L’aspect le plus difficile, selon Vitória, a été de vivre sa déception en retournant à la maison et en y revoyant sa famille, qui avait tant fêté sa grande réalisation des mois précédents.

« Je suis venu très près d’abandonner le soccer, j’étais dévasté, a affirmé Vitória. Toutefois, grâce [au soutien de ma famille] … nous avons pu continuer. »

Vitória allait ensuite terminer ses études à l’école secondaire catholique Philip Pocock et tenter sa chance à nouveau au Portugal. C’est à sa deuxième tentative que la chance a tourné.

Le parcours de Vitória ressemble à celui qu’a emprunté Canada Soccer au fil des 36 dernières années avant de se qualifier pour la Coupe du Monde de la FIFA Qatar 2022™, une comparaison frappante qu’il est difficile de ne pas remarquer.

Tout comme Vitória a pu renaître de ses cendres malgré le désespoir et l’échec, le Canada cherche à réaliser la même chose. Surprendre les détracteurs et montrer aux sceptiques qu’ils ont eu tort, voilà le défi que le Canada va relever, selon Vitória.

« Tellement de choses ont changé depuis que [Herdman] est arrivé, a souligné Vitória. La mentalité gagnante est [maintenant bien présente]. »

CanadaSoccerStore.com est le nouvel endroit où trouver les vêtements et articles officiels de Canada Soccer, incluant les maillots personnalisés de l'équipe nationale