Résultats de la CONCACAF

Les meilleures équipes de la Zone Amérique du Nord, centrale et caraïbes ont débuté le long chemin qui mène à la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010 ce week-end. Si la grande majorité des favoris s’est imposée sans trop de difficulté, la défaite 1:2 concédée à domicile par Trinité-et-Tobago face aux Bermudes risque de faire couler beaucoup d’encre.



Huit matches aller du deuxième tour étaient programmés ce dimanche, mais le terrible revers subi par les Soca Warriors a évidemment éclipsé la plupart des autres résultats. En l’absence de Kenwyne Jones, blessé, les hommes de Francisco Maturana ont très mal engagé la partie, encaissant un but dès la huitième minute de jeu sur une action brillamment conclue par John Barry Nusum.

FIFA.com

Les meilleures équipes de la Zone Amérique du Nord, centrale et caraïbes ont débuté le long chemin qui mène à la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010 ce week-end. Si la grande majorité des favoris s’est imposée sans trop de difficulté, la défaite 1:2 concédée à domicile par Trinité-et-Tobago face aux Bermudes risque de faire couler beaucoup d’encre.

Huit matches aller du deuxième tour étaient programmés ce dimanche, mais le terrible revers subi par les Soca Warriors a évidemment éclipsé la plupart des autres résultats. En l’absence de Kenwyne Jones, blessé, les hommes de Francisco Maturana ont très mal engagé la partie, encaissant un but dès la huitième minute de jeu sur une action brillamment conclue par John Barry Nusum.

Après avoir gâché un nombre invraisemblable d’occasions, les locaux ont tout de même réussi à revenir au score à la 22ème minute, grâce à Stern John, le meilleur buteur de l’histoire de la sélection trinidadienne. Mais ceux qui s’imaginaient que la logique allait reprendre ses droits en ont été pour leurs frais. En effet, à cinq minutes de la pause, Nusum inscrivait son deuxième but de la partie, offrant à son équipe un avantage décisif.

C’est extraordinaire. Je suis vraiment très fier de tous ceux qui ont rendu cet exploit possible
Keith Tucker, sélectionneur des Bermudes

” C’est extraordinaire. Je suis vraiment très fier de tous ceux qui ont rendu cet exploit possible”, s’enthousiasmait Keith Tucker à l’issue de la rencontre. Pour le sélectionneur national, les Bermudes tiennent là “une des meilleures générations de leur histoire”.

De leur côté, les Etats-Unis ont facilement triomphé de la Barbade à Los Angeles, réussissant au passage le carton de la semaine (8:0). Auteur d’un doublé, Clint Dempsey a ouvert le score dès la première minute de jeu. Brian Ching, lui, a trouvé le chemin des filets à trois reprises. Landon Donovan, qui disputait son 101ème match avec l’équipe nationale, Michael Bradley et Eddie Johnson ont eux aussi inscrit leurs noms au tableau d’affichage. Il s’agit là de la plus large victoire de l’histoire de la sélection américaine. Le précédent record avait été établi en 1993, à l’occasion d’une victoire 8:1 sur les îles Caïmans.

“Nous sommes partis du bon pied, soulignait le sélectionneur, Bob Bradley. Nous sommes parfaitement rentrés dans le match et nous avons maintenu la pression. C’est ce qu’on appelle une belle victoire”.

Le Mexique à la peine
Grand rival des Américains, le Mexique a également gagné, mais il a dû batailler dur face à une équipe de Belize particulièrement remontée. Carlos Vela, le futur joueur d’Arsenal, a ouvert le score à la 65ème minute, avant que le vétéran Jared Borgetti, entré en cours de jeu, ne double la mise sur penalty dans le temps additionnel. “J’avais dit avant le match qu’il ne faudrait pas sous-estimer Belize. Nos adversaires n’ont jamais rien lâché et ils nous ont donné du fil à retordre, constatait Fernando Arce, le milieu de terrain de Santos Laguna. Nous devrons hisser notre niveau de jeu au match retour”.

Le Canada a lui aussi débuté son parcours par une victoire. Les hommes du grand nord ont en effet facilement dominé (3:0) Saint-Vincent-et-les-Grenadines en déplacement. Entré en jeu dès la septième minute en remplacement de Rob Friend, Ali Gerba a réussi un doublé, après qu’Issey Nakajima-Farran eut ouvert le score.

Dans le même temps, les Antilles néerlandaises ont conservé toutes leurs chances d’accéder à la phase de poules en rapportant un match nul 0:0 de leur déplacement à Port au Prince (Haïti).

Le Panama a dû quant à lui se contenter d’une courte victoire 1:0 contre le Salvador en guise d’entrée en matière. “Je suis détendu et satisfait. Il reste encore 90 minutes à jouer et nous sommes très performants à domicile”, a déclaré Carlos de los Cobos, le sélectionneur salvadorien, à l’issue de la rencontre. Alexandre Guimaraes, son homologue panaméen, a préféré se concentrer sur l’essentiel : “Nous avons pris ce que nous étions venus chercher”.

Enfin, la Jamaïque a conclu cette grande journée de football en dominant nettement (7:0) les Bahamas. Luton Shelton (x2), Ricardo Gardner, Demar Phillips, Marlon King, Andrew Williams et Omar Daley ont tous marqué au cours d’une rencontre à sens unique.

Un samedi de surprises
La veille, le Honduras avait obtenu son billet pour le tour suivant à la faveur d’un match nul 2:2 contre Porto Rico, à San Juan. En fait, tout s’était joué lors du match aller, facilement remporté 4:0 par les Honduriens. Malgré cette sévère défaite 2:6 sur l’ensemble des deux manches, les Portoricains ont démontré toute l’étendue de leur potentiel.

Longtemps mené au score, le Costa Rica a dû puiser dans ses réserves pour arracher le nul (2:2) à la Grenade. Patrick Modeste a donné l’avantage aux locaux à la 20ème minute, avant que Jason Roberts ne double la mise sept minutes plus tard. Armando Alonso battait le rappel des troupes en réduisant l’écart à la 42ème minute, puis Junior Diaz arrachait finalement l’égalisation à un quart d’heure de la fin.

“Nous n’avons pourtant pas si mal joué, estimait Hernan Medford, le sélectionneur costaricain, au coup de sifflet final. Néanmoins, nous allons devoir hisser notre niveau de jeu lors du match retour”.

Le Surinam a réussi l’un des exploits de la semaine en battant la Guyane 1:0 à Paramaribo. Les Guyanais faisaient pourtant partie des douze têtes de série de ce deuxième tour, mais ils n’ont jamais réussi à justifier leur statut de favoris sur le terrain.

C’est Clifton Sandvliet qui, pour sa 67ème sélection en équipe nationale, a inscrit l’unique but de la rencontre, à la 53ème minute. Après avoir nettement dominé Montserrat 7:1 sur l’ensemble des deux manches au tour précédent, les Surinamiens poursuivent donc sur leur lancée.

Enfin, le Guatemala a infligé un cinglant 6:0 à Sainte-Lucie. Carlos El Pescadito Ruiz s’est offert un quadruplé, après que Freddy Garcia eut ouvert le score dès la sixième minute. Abner Trigueros a clos le score dans le temps additionnel. Le match retour s’annonce désormais comme une simple formalité pour les Chapines.

Le dernier match aller du deuxième tour aura lieu mardi, avec le déplacement de Cuba à Antigua-et-Barbuda. Les matches retour auront lieu la semaine suivante, entre le 18 et le 22 juin.

Balado Canada Soccer Nation

Le balado Canada Soccer Nation (en anglais) est animé par Jason deVos et présente des invités du soccer canadien qui discutent d'une vaste gamme de sujets, comme le soccer de base, la formation des entraîneurs et le développement des clubs. Voyez les épisodes disponibles maintenant!