Plus de 337 millions $ en retombées économiques pour les prochains tournois de la FIFA au Canada

L’étude de l’Alliance canadienne du tourisme sportif prévoit d’énormes retours financiers dans les sept villes hôtes d’un océan à l’autre

L’Association canadienne de soccer a dévoilé ses projections préliminaires au chapitre des retombées économiques de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014 et de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™. Les conclusions initiales indiquent que les deux compétitions généreront plus de 337 millions $ pour l’économie canadienne à l’échelle nationale.

Le tournoi de 2015 devrait insuffler 267 millions $ en activité économique tandis que la compétition de 2014 produirait 70 millions $. L’activité économique nette (PIB) de la compétition devrait atteindre 169 millions $, soit 37 millions $ en 2014 et 132 millions $ en 2015.

Les projections établies par l’Alliance canadienne du tourisme sportif tiennent compte de plusieurs facteurs, notamment les dépenses prévues de visiteurs étrangers qui assisteront à la compétition, les coûts de construction et les dépenses d’activités associées à l’accueil de la compétition. Grâce à son modèle d’évaluation MEETS, l’Alliance canadienne du tourisme sportif démontre que l’incidence économique des compétitions est détaillée et tient compte de plusieurs facteurs comme l’emploi, les taxes, le produit intérieur brut (PIB) et la production industrielle. La production économique combinée des deux événements dans les quatre provinces hôtes varie de 256 millions $ à 80 millions $ avec une production municipale dans les sept villes hôtes variant entre 11 millions $ et 59 millions $.

« La Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™ est le premier événement sportif d’envergure présenté au Canada d’un océan à l’autre, de Vancouver en Colombie-Britannique sur la côte Ouest jusqu’à Moncton au Nouveau Brunswick dans les Maritimes », indique Victor Montagliani, Président de l’Association canadienne de soccer et du Comité organisateur national de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™. « Dans le cadre du Plan stratégique 2014-2018 de l’Association canadienne de soccer – intitulé Notre nation de soccer – la tenue réussie de ces compétitions nous permettra de réaliser notre priorité stratégique visant à encourager et à superviser la croissance du sport au pays, en plus de laisser un héritage pour le sport, pour les femmes et pour le Canada qui va au-delà de la compétition. »

Le rapport final sur les retombées économiques de la compétition sera compilé une fois que les 24 équipes auront joué leurs matchs du 6 juin au 5 juillet 2015 dans le cadre de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™. Rappelons que les matchs seront disputés à Moncton au Nouveau-Brunswick, Montréal au Québec, Ottawa en Ontario, Winnipeg au Manitoba, Edmonton en Alberta et Vancouver en Colombie-Britannique.

En 2014, 16 équipes se disputeront la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014 du 5 au 24 août à Moncton au Nouveau-Brunswick, Montréal au Québec, Toronto en Ontario et Edmonton en Alberta. Le rapport jettera un coup d’œil sur le total combiné des dépenses des visiteurs étrangers, des dépenses d’activités, des coûts de construction, des salaries et des revenus fiscaux afin de produire un rapport de retombées économiques locales et régionales des villes hôtes officielles ainsi que dans les provinces et des secteurs clés de l’économie canadienne.

« Le tourisme sportif contribue au développement économique », affirme Rick Traer, chef de la direction de l’Alliance canadienne du tourisme sportif. « Nous sommes convaincus que la prochaine Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™ et la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014 de cette année auront une incidence importante sur les secteurs clés de notre économie, particulièrement dans les communautés hôtes à l’échelle canadienne. »

La tenue au pays de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Canada 2014 et de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™ offrent une occasion incroyable pour les villes hôtes officielles d’investir dans la construction et la réfection d’installations sportives et communautaires. Cet investissement dans le soccer créera des possibilités de sport pour la vie tout en engageant la jeunesse et les familles canadiennes. Si l’incidence économique est impressionnante, l’incidence sociale aura un effet positif sur tous les niveaux du soccer à l’échelle nationale et marquera le début d’une nouvelle ère pour le soccer féminin.

« La Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ est le plus important événement sportif féminin au monde », ajoute Peter Montopoli, Secrétaire général de l’Association canadienne de soccer et Chef de la direction de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™. « À titre d’hôte, le Canada a l’occasion et la responsabilité d’accueillir le monde. Cela nous offre une possibilité unique de démontrer l’hospitalité canadienne, remplie du caractère de notre société multiculturelle. Nous sommes enthousiastes de faire cela pour les Canadiens et pour la communauté canadienne de soccer et de contribuer aux 259 millions $ d’activité économique générée par la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Canada 2007. »

Lignes directrices pour un retour au soccer

Canada Soccer décrit les lignes directrices pour un retour au soccer. Les lignes directrices pour un retour au soccer fournissent aux organisations membres un processus en cinq étapes, incluant une liste de questions pondérées appelée outil d'évaluation du retour au soccer.