Jade Rose orchestre le retour du Canada face à l’Australie

#CANWNT

Il y a eu plus qu’un excellent moment sur le terrain quand Jade Rose a affronté l’Australie mardi, mais ce fut ce grand moment en deuxième demie qui a pavé la voie à la remontée du Canada, en route vers une victoire de 2-1 à Sydney. Peu après la 60e minute de jeu alors que les deux équipes étaient à égalité 1 à 1, l’adolescente évoluant au poste d’arrière centrale a récupéré le ballon dans son territoire, a foncé vers le but adverse avec une demi-douzaine de touches et a percé la formation australienne en refilant le ballon à Adriana Leon pour le but gagnant.

Leon a fait mouche sur son tir du pied gauche et a tout de suite félicité la jeune Rose dans ses célébrations, récoltant sa première mention d’aide à son troisième match international « A ».

La vétérane Leon a marqué les deux buts du Canada dans la victoire (et en fait, les trois buts des siennes dans cette série de deux rencontres face aux Matildas), mais c’est Rose derrière qui s’est démarquée en étant une force formidable contribuant à neutraliser la buteuse étoile australienne Sam Kerr pendant la majeure partie de la soirée. À l’attaque, Rose a presque réussi à envoyer Nichelle Prince en échappée à la 53e minute et a ensuite été parfaite sur sa passe conduisant au but gagnant de Leon à la 64e minute.

« J’ai vu la pression sur mon côté gauche alors je ne voulais pas vraiment m’appuyer sur Kailen Sheridan avec cette pression alors j’ai pris une chance en pivotant voyant que personne ne fonçait sur moi et j’ai simplement couru vers l’avant et j’ai vu Adriana effectuer une course au-delà de la ligne et j’ai dirigé le ballon vers elle », a indiqué Rose.

Le Canada a remporté ses deux matchs dans la fenêtre de septembre contre l’Australie, une victoire de 1 à 0, le samedi 3 septembre et le gain de 2 à 1, le mardi 6 septembre. Il s’agissait des deux premiers matchs internationaux du Canada depuis le Championnat féminin de la Concacaf alors que l’équipe se concentre carrément sur la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Australie et Nouvelle-Zélande 2023™. Rose, qui n’était pas du Championnat féminin de la Concacaf, venait plutôt de vivre l’expérience de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Costa Rica 2022 et elle a eu sa chance d’impressionner l’entraîneure-chef canadienne.

« C’était très plaisant de voir Jade prendre sa place et exprimer son identité à ce niveau contre quelqu’un de la qualité de Sam Kerr, a souligné Bev Priestman, entraîneure-chef de l’équipe nationale féminine de Canada Soccer. Elle a un avenir très prometteur et le programme est très emballé à propos d’elle et nous avons investi en elle depuis un certain temps. Quand son moment s’est présenté, elle l’a saisi à deux mains. »

Inscrite à l’Université Harvard, Rose a disputé 29 matchs internationaux jeunesse de 2018 et 2022, dont deux tournois jeunesse de la FIFA et quatre tournois jeunesse de la Concacaf. Elle a aussi été membre du Centre national de développement de Soccer Canada en Ontario depuis 2017-2018. En cinq ans, Rose a gagné deux médailles de la Concacaf dans les rangs jeunesse (le bronze chez les moins de 17 ans en 2018 et le bronze chez les moins de 20 ans) et a aidé le Canada à finir en quatrième place à la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2008 en Uruguay, la deuxième meilleure performance de l’histoire du pays dans un tournoi jeunesse de la FIFA.

« Elle a toujours été concentrée dans sa volonté d’exceller sur le plan tactique. C’est une étudiante, affirme Cindy Tye, entraîneure de l’équipe nationale féminine des moins de 20 ans de Canada Soccer. Elle pose d’excellentes questions et au-delà de cet élément, c’est une athlète phénoménale. Elle a de la Vitesse, elle possède un bon gabarit et techniquement, elle est calme avec le ballon. Nous l’avons vue avec l’équipe senior avec Leon et nous l’avons vu aussi à la Coupe du monde. C’est certainement un des ensembles de compétences qui va l’aider dans les rangs seniors. »

Maintenant qu’elle a conclu son stage chez les jeunes, Rose voudra poursuivre sa croissance vers l’excellence, en route vers la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Australie et Nouvelle-Zélande 2023™.

« Avant d’arriver au camp, je jouais avec les moins de 20 ans. Obtenir une occasion de jouer contre des adversaires de classe mondiale, affirme Rose. Je veux profiter de chaque fenêtre internationale, que ce soit avec les équipes jeunesse et l’équipe nationale féminine. Je ne crois pas que les mots puissent décrire la motivation que cela me donne de voir qu’il y a une possibilité de Coupe du monde à venir. Vous savez, les camps sont courts et je crois que cela va me pousser à travailler sur les petits aspects chaque jour. »

Lignes directrices pour un retour au soccer

Canada Soccer décrit les lignes directrices pour un retour au soccer. Les lignes directrices pour un retour au soccer fournissent aux organisations membres un processus en cinq étapes, incluant une liste de questions pondérées appelée outil d'évaluation du retour au soccer.