Frank Yallop est le nouvel entraîneur-chef

Ottawa, Ontario – L’Association canadienne de soccer a annoncé aujourd’hui la nomination de l’ex-défenseur international canadien Frank Yallop à titre d’entraîneur-chef de son équipe masculine de Coupe du monde, effective le 1er janvier 2004 et ce jusqu’à la fin de l’an 2006. Une option de prolongation jusqu’en 2010 fait aussi partie du contrat. Tous les autres termes du contrat seront tenus confidentiels.



L’équipe canadienne était sans entraîneur-chef depuis la démission de Holger Osieck le 2 septembre. Colin Millier, un autre ex-international canadien et ex-coéquipier de Yallop, a assuré l’intérim le temps des récents matchs internationaux amicaux contre la Finlande, la République Tchèque et l’Irlande.

Ottawa, Ontario – L’Association canadienne de soccer a annoncé aujourd’hui la nomination de l’ex-défenseur international canadien Frank Yallop à titre d’entraîneur-chef de son équipe masculine de Coupe du monde, effective le 1er janvier 2004 et ce jusqu’à la fin de l’an 2006. Une option de prolongation jusqu’en 2010 fait aussi partie du contrat. Tous les autres termes du contrat seront tenus confidentiels.



L’équipe canadienne était sans entraîneur-chef depuis la démission de Holger Osieck le 2 septembre. Colin Millier, un autre ex-international canadien et ex-coéquipier de Yallop, a assuré l’intérim le temps des récents matchs internationaux amicaux contre la Finlande, la République Tchèque et l’Irlande.



Le 23 novembre, Yallop a conduit les Earthquakes de San José à un deuxième titre de championnat de la MLS en trois ans comme entraîneur-chef, grâce à une victoire de 4 à 2 sur le Fire de Chicago en finale de la Coupe MLS.



« Je suis heureux d’accueillir Frank Yallop, » a indiqué le président de l’ACS, Andy Sharpe lors de la conférence de presse au stade Swangard à Burnaby, en Colombie-Britannique. « L’ACS a mené d’importantes recherches afin de dénicher la meilleure personne pour diriger notre équipe vers une qualification pour la Coupe du monde de 2006. Il faut toutefois dire que dès le départ, l’unanimité était faite en faveur de Yallop. Ses récents succès dans la MLS combiné à son impressionnante carrière internationale font de lui un choix idéal et logique. »



Yallop tiendra un camp d’entraînement pour les joueurs évoluant en Amérique du Nord à Fort Lauderdale, en Floride, du 12 au 23 janvier 2004 et ces joueurs prendront part à un match international amical contre la Barbade, à Bridgetown, le 18 janvier.



Les Canadiens affronteront aussi les Earthquakes, samedi le 5 juin à San José, dans leurs préparatifs pour leur premier match du tournoi de qualification pour la Coupe du monde, le 13 juin au Belize.



« C’est un jour auquel j’ai rêvé depuis longtemps, » a déclaré Yallop, qui a grandi à New Westminster, en Colombie-Britannique. « J’ai eu beaucoup de fierté à jouer pour mon pays et c’est véritablement un grand honneur pour moi de me retrouver entraîneur-chef de l’équipe masculine de Coupe du monde. J’ai été impliqué comme joueur pour le tournoi de qualification pour la Coupe du monde de 1994 et 1998 et j’ai hâte de commencer notre marche vers la Coupe du monde de 2006. »



Yallop a débuté sa carrière d’entraîneur en 1998 avec l’équipe US Project-40 dans une tournée de cinq matchs en Angleterre. Après périple, il a été invité comme entraîneur adjoint à Tampa Bay, où il avait conclu sa carrière de joueur entre 1996 et 1998. En 2000, il est devenu le principal entraîneur adjoint de Thomas Rongen avec DC United (ce dernier avait été son entraîneur en 1996 avec le Mutiny de Tampa Bay), trois fois champions de la MLS.



Il a été embauché à titre d’entraîneur-chef des Earthquakes de San José en février 2001 et a amené cette équipe possédant la pire fiche du circuit (7-17-8) en 2000 à un dossier de 13-7-6 en 2001, année où les Quakes ont remporté le championnat. Yallop a alors été nommé entraîneur de l’année dans la MLS. La saison suivante, l’équipe a amassé un dossier de 14-11-3 mais a été éliminée en séries éliminatoires. Cette année, l’équipe a dominé la MLS en saison régulière et a vaincu le Galaxy de Los Angeles 5 à 4 au total des buts d’une série aller-retour de demi-finale de conférence, malgré un revers de 2 à 0 dans le premier match et un retard de quatre buts, avant de marquer cinq buts sans riposte. San José a ensuite battu les Wizards de Kansas City en finale de la Conférence de l’Ouest et le Fire de Chicago en finale de la Coupe MLS, le 23 novembre 2003. Yallop s’est à nouveau retrouvé finaliste au titre d’entraîneur de l’année dans la MLS.



La carrière de joueur de Yallop s’étend sur une vingtaine d’années en Angleterre et aux États-Unis. Défenseur robuste et faisant preuve de cran, il a marqué neuf buts en 376 matchs avec le club anglais Ipswich Town FC, où il a signé son premier contrat professionnel à l’âge de 16 ans. Entre 1996 et 1998, il a disputé 88 matchs et a été nommé défenseur de l’année chez le Mutiny de Tampa Bay en 1997 et 1998.



Yallop a connu une excellente carrière internationale comme régulier sur la ligne défensive canadienne dans les années 1990. Il a disputé son premier match international contre le Mexique en 1990 et a été de la formation à chaque fois qu’il était disponible, jusqu’à la fin du tournoi de qualification pour la Coupe du monde de 1998. Son dernier match international a été contre le Costa Rica en 1997. Il a été nommé capitaine de l’équipe en 1997 pour un match de qualification de la Coupe du monde contre les États-Unis.



Yallop déménagera à Vancouver avec son épouse Karen et ses fils Jack et Samuel au mois de février et travaillera à partir des nouveaux locaux de l’équipe nationale au centre-ville de Vancouver, dans les bureaux des Whitecaps.

Lignes directrices pour un retour au soccer

Canada Soccer décrit les lignes directrices pour un retour au soccer. Les lignes directrices pour un retour au soccer fournissent aux organisations membres un processus en cinq étapes, incluant une liste de questions pondérées appelée outil d'évaluation du retour au soccer.