Douze rescapés et deux surprises

FIFA.com



Ce week-end, le deuxième tour des éliminatoires de la CONCACAF pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010 n’a donné lieu qu’à peu de surprises. Représentants de la région lors de l’édition allemande de 2006, les Etats-Unis, le Mexique, le Costa Rica et Trinité-et-Tobago ont tous composté leur billet pour la première phase de groupes.



Dimanche, le suspense était loin d’être à l’ordre du jour lors du match retour entre les Etats-Unis et la Barbade, à Bridgetown. Vainqueurs 8:0 à Los Angeles la semaine précédente, les Américains n’avaient pas grand-chose à craindre. Leur sélectionneur Bob Bradley en a donc profité pour essayer quelques jeunes comme Freddy Adu, Danny Szetela et Sacha Kljestan.

FIFA.com



Ce week-end, le deuxième tour des éliminatoires de la CONCACAF pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010 n’a donné lieu qu’à peu de surprises. Représentants de la région lors de l’édition allemande de 2006, les Etats-Unis, le Mexique, le Costa Rica et Trinité-et-Tobago ont tous composté leur billet pour la première phase de groupes.



Dimanche, le suspense était loin d’être à l’ordre du jour lors du match retour entre les Etats-Unis et la Barbade, à Bridgetown. Vainqueurs 8:0 à Los Angeles la semaine précédente, les Américains n’avaient pas grand-chose à craindre. Leur sélectionneur Bob Bradley en a donc profité pour essayer quelques jeunes comme Freddy Adu, Danny Szetela et Sacha Kljestan.



“Nous sommes satisfaits du travail accompli”, a déclaré Bradley, qui a ménagé plusieurs de ses titulaires habituels. ” Nous avions l’occasion d’utiliser des joueurs différents. C’est important d’inculquer de l’expérience aux jeunes joueurs”, a-t-il ajouté, après la victoire 1:0 obtenue grâce à un but d’Eddie Lewis.



Toujours dimanche, Cuba a fini le travail contre Antigua et Barbuda à La Havane. Après la victoire 4:3 de l’aller, Roberto Linares a largement contribué au succès 4:0 à domicile en signant un triplé (8:3 score cumulé). Champion des Caraïbes, Haïti n’est pas malheureux d’accéder à la phase de groupes. Après avoir été tenus en échec 0:0 par les Antilles néerlandaises, les francophones ont bénéficié d’un but contre son camp d’Eugene Martha pour composter leur billet (1:0). Mais que ce fut difficile…



Avant le match retour face aux Bermudes, les Trinidadiens s’exposaient à une possible et – humiliante – élimination. Dimanche, ils sont parvenus à remettre les points sur les “i”. Après s’être inclinés le week-end dernier à Macoya face aux Gombey Warriors, il leur fallait s’imposer par deux buts d’écart. Grâce à Darryl Roberts et Stern John, les mondialistes 2006 ont rempli leur contrat au tarif syndical (2:0 ; victoire 3:2 sur l’ensemble des deux matches).



La surprise surinamienne

Invité issu de l’Amérique du sud, le Suriname a été à l’origine d’une des deux surprises du week-end en dominant le Guyana. Directement qualifié pour le deuxième tour en vertu de son classement, ce dernier a dû s’incliner 3:1 au score cumulé. Après s’être imposés 1:0 à Paramaribo la semaine dernière, les Surinamiens, dont l’effectif est largement composé d’amateurs et de joueurs U-23, ont gagné 2:1 au retour. Leurs buteurs se nomment Sergio Van Dijk et Clifton Sandvliet.



L’autre surprise nous vient du Salvador. Dominés 1:0 au Panama, les Salvadoriens l’ont emporté 3:1 dans leur redoutable stade Cuscatlán. Menés au score, ils ont repris la main suite à un doublé d’Eliseo Quintanilla, avant que Luis Anaya ne scelle le sort de la rencontre à la 87ème minute. C’en est donc fini pour la sélection canalera, finaliste de la Gold Cup 2005 et cinquième de la hiérarchie régionale.



Samedi à Monterrey, le Mexique n’a pas fait de détails face à la modeste Belize. Les Tricolores, qui ne s’étaient imposés que 2:0 à Los Angeles, ont retrouvé leurs repères offensifs et ont claqué un 7:0. Les buts sont à mettre au crédit de Jared Borgetti (2), de Fernando Arce (2), d’Andrés Guardado, de Carlos Vela et du malheureux Tervor Lennen contre son camp.



“Je suis vraiment satisfait d’avoir rempli la mission qui m’avait été confiée”, s’est réjoui Jesús Chucho Ramírez, qui va désormais se retirer pour faire place à Sven Goran Eriksson. S’il est content du résultat, Carlos Salcido est conscient que le plus dur reste à venir. “Au prochain tour, ce sera autre chose. Il y aura de plus grosses équipes et le niveau va augmenter. Mais il faut se montrer positifs et être convaincus que nous irons en Afrique du Sud. Nous savons qu’il nous reste encore beaucoup de progrès à accomplir”, a déclaré le joueur du PSV Eindhoven.



Les Ticos se reprennent

Tenu en échec 2:2 à la Grenade lors du match aller, le Costa Rica a battu les Spice Boyz 3:0 samedi. Cible de toutes les critiques, le sélectionneur Hernán Medford a pris un bol d’oxygène. “J’ai été engagé pour aider l’équipe à atteindre certains objectifs. C’est chose faite pour le premier d’entre eux, a déclaré l’ancienne star tica. Nous savions que ça serait difficile, mais nous avons obtenu une belle victoire aujourd’hui. Nous n’avons pas été efficaces à 100 %, mais je suis satisfait de ce que j’ai vu.”



Le Guatemala, qui avait gagné la premier round 6:0, a tranquillement négocié le deuxième. Dans le sillage d’un Gonzalo Romero auteur d’un doublé, il s’est imposé 3:1 contre Sainte-Lucie, ce qui porte le score cumulé à 9:1. Vendredi, le Canada a eu raison de Saint-Vincent-et-les Grenadines. Le pays à la feuille d’érable est donc monté dans le bon wagon, tout comme la Jamaïque et le Honduras, qui ont conclu leur série plus tôt dans la journée.



Groupes du troisième tour des éliminatoires de la CONCACAF :



Groupe 1

Guatemala

Trinité-et-Tobago

Cuba



Groupe 2

Mexique

Jamaïque

Honduras

Canada



Groupe 3

Costa Rica

Suriname

El Salvador

Haïti

Balado Canada Soccer Nation

Le balado Canada Soccer Nation (en anglais) est animé par Jason deVos et présente des invités du soccer canadien qui discutent d'une vaste gamme de sujets, comme le soccer de base, la formation des entraîneurs et le développement des clubs. Voyez les épisodes disponibles maintenant!