Bev Priestman nommée entraîneure-chef de l’équipe nationale féminine de Canada Soccer

Priestman prendra la direction de l’équipes nationale féminine de Canada Soccer à partir du 1er novembre

Canada Soccer a annoncé que Bev Priestman a été nommée entraîneure-chef de l’équipe nationale féminine pour les quatre prochaines années. Priestman prendra la direction de l’équipe nationale féminine de Canada Soccer à partir du 1er novembre alors que le Canada poursuit ses préparatifs pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020.

« Nous sommes extrêmement heureux d’accueillir à nouveau Bev Priestman au sein de Canada Soccer à titre d’entraîneure-chef de l’équipe nationale féminine, a affirmé Steven Reed, président de Canada Soccer. La contribution de Bev au programme national féminin EXCEL et à l’équipe nationale féminine en tant qu’entraîneure-adjointe pendant ses cinq années avec Canada Soccer a établi une base solide pour le succès à tous les niveaux du programme nationale féminin et nous sommes excités de la voir amener son expérience récente, sa vision et son leadership dans son nouveau rôle. »

« C’est un honneur et un privilège de revenir au Canada pour mener ce groupe de joueuses talentueuses et cette équipe avec une histoire fantastique, a expliqué Bev Priestman, entraîneure-chef de l’équipe nationale féminine. Avec un bon mélange d’expérience et de jeunesse, j’ai hâte de voir ce que nous pouvons accomplir ensemble au cours des quatre prochaines années. J’aimerais remercier Canada Soccer pour cette opportunité fantastique. Notre objectif immédiat sont les Jeux olympiques de Tokyo 2020 l’été prochain, puis se préparer pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023™ où le Canada devrait se retrouver sur le podium. J’ai hâte de faire équipe avec le formidable groupe de membres du personnel et de joueuses pour que nous soyons prêts à tout donner pour l’année olympique à venir. »

Priestman a récemment été l’entraîneure-chef de l’équipe nationale féminine U-18 de l’Angleterre qui se préparait pour la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, ainsi que l’entraîneure-adjointe de l’équipe nationale féminine de l’Angleterre. L’an dernier, elle a aidé l’Angleterre à terminer en quatrième position à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™ et elle a aussi aidé la Grande-Bretagne à se qualifier aux Jeux olympiques de Tokyo 2020. Priestman détient présentement un diplôme A de l’UEFA et est une candidate à la Licence PRO de l’UEFA.

Avant de se joindre à l’Angleterre en juin 2018, Priestman a été directrice nationale EXCEL à Canada Soccer pendant cinq ans. Dans le cadre de son rôle, elle a été entraîneure-chef à deux éditions de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, à une édition du Championnat féminin U-20 de la Concacaf, à trois éditions du Championnat féminin U-17 de la Concacaf et à une édition du Championnat féminin U-15 de la Concacaf.

Priestman a aussi été entraîneure-adjointe de l’équipe nationale féminine de Canada Soccer, notamment à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™, au Championnat féminin de qualification olympique de la Concacaf en 2016 et aux Jeux olympiques de Rio 2016, où l’équipe a obtenu une deuxième médaille de bronze consécutive.

Le Canada est l’une des cinq nations dans le monde qui s’est qualifié à chacune des quatre dernières éditions du tournoi olympique de football féminin. Le Canada est aussi la seule nation au monde qui a atteint le podium à Londres 2012 et à Rio 2016 en football féminin.

Avant Canada Soccer, Priestman a travaillé pour la fédération de football de la Nouvelle-Zélande pendant quatre ans, où elle était chef du développement du football, avant son départ en juin 2013. En Angleterre, elle a obtenu un baccalauréat en sciences et football de la Liverpool John Moores University.

En tant qu’entraîneure-chef de l’équipe nationale féminine, Priestman remplace Kenneth Heiner-Møller, qui a quitté ses fonctions à la fin de l’été. De 2018 à 2020, Heiner-Møller a enregistré une fiche internationale « A » de 20 victoires, 5 matchs nuls et 10 défaites. Pendant son mandat comme entraîneur-chef, il a aidé le Canada à se qualifier à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™ et aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 en terminant en deuxième place au Championat féminin de la Concacaf 2018 et au Championnat féminin de qualification olympique de la Concacaf 2020, respectivement.

MÉDAILLÉES OLYMPIQUES ET CHAMPIONNES DE LA CONCACAF
Le Canada a remporté deux fois la médaille de bronze olympique (2012 et 2016) et est deux fois champion de la Concacaf (1998 et 2010). En tout, le Canada a participé à sept éditions consécutives de la Coupe Féminine du Monde de la FIFA™ (de 1995 à 2019) et à trois éditions consécutives du Tournoi olympique de football féminin (de 2008 à 2016). À Rio 2016, l’équipe nationale féminine de Canada Soccer a été la toute première équipe canadienne de sport collectif à remporter des médailles consécutives à des Jeux olympiques d’été en plus d’un siècle.

Les équipes féminines juvéniles de Canada Soccer ont remporté quatre titres de la Concacaf : le Championnat féminin U-20 de la Concacaf en 2004 et 2008, le Championnat féminin U-17 de la Concacaf en 2010 et le Championnat féminin U-15 de la Concacaf en 2014. Le Canada s’est qualifié à sept éditions de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA (et a remporté une médaille d’argent à Canada 2002) et à six éditions de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA (et a terminé en quatrième position à Uruguay 2018).

Lignes directrices pour un retour au soccer

Canada Soccer décrit les lignes directrices pour un retour au soccer. Les lignes directrices pour un retour au soccer fournissent aux organisations membres un processus en cinq étapes, incluant une liste de questions pondérées appelée outil d'évaluation du retour au soccer.